Demi Ironman d’Aix en Provence, 2013, par Olive

imgres

Après mon premier triathlon nature (nage/VTT/trail) en 2012, je me décide de faire des triathlons longues distances. Mais je ne trouve pas ce format VTT+Trail en longue distance… tout ce que je trouve c’est du format olympique 1.5Km/40Km VTT et 10Km trail…

Donc je m’oriente vers le vélo de route et la course à pied sur bitume pour avoir du long…. Il me faut alors investir, un vélo, des chaussures pour le bitume et un peu de matos pour la bicyclette (car dans ce domaine c’est un peu spécial entre le poids, l’aéro, la géométrie du vélo, la démultiplication cassette/plateaux) bref dès Juillet 2013 (et après de nombreux mois de recherche et de prise de renseignements) j’achète enfin mon vélo ! Fin juillet je cours la 6000d, cela se passe pas trop mal et hop la semaine suivante je m’inscris à cet ironman 70.3 ou half ironman 1.9km / 90Km / 21.1Km

Ma première expérience sur du triathlon long et première expérience Ironman. Première surprise le prix ! Une inscription à 300€ (environ) ça calme !!!

Je nage depuis 1an seulement mais je fais entre 2 à 3 entrainements/semaine. Cette année j’ai beaucoup progressé en natation. J’ai mon vélo de route que depuis 2mois et demi, je roule environ 200Km/semaine pendant cette période.

Niveau préparation je ne suis pas du niveau d’un licencié en club ou un crack du triathlon, mais j’y vais confiant, pas de stress et je me fixe un objectif de moins de 6H en espérant faire 40min de nage, 3H de vélo et 1H45 de course à pied avec moins de 5min à chaque transition.

Samedi 21 septembre, rendez vous centre ville d’Aix pour prendre les dossards, les sacs de transition et voir l’ambiance. Il y à beaucoup de monde, la course affiche complet avec 1600 triathlètes, un peu de file d’attente puis on prends nos affaires, un sac à dos irnoman 70.3 en cadeau de bienvenu. Je laisse mon sac T2 (transition vélo/cap) à Aix et maintenant il faut se rendre à Peyrolles en Provence (départ de la course) pour déposer le vélo et le sac T1 (transition nage/vélo). Ici 90% des vélos sont des formules 1 ! Je ne vois que des vélos de contre la montre. Rare sont les vélos classiques, c’est un défilé de mode, on en prend plein les yeux ! Que de belles machines !

Je pose mon vélo, pose mon sac T2 et je vais voir le magnifique lac de Peyrolles dominé par d’affreux pylônes électrique ! Quel gâchis car l’endroit est magnifique. On repère déjà les bouées pour notre boucle de 1.9Km de nage. Punaise elle paraît vraiment loin cette bouée !

Retour à Marseille pour la soirée et un réveil le dimanche matin à 5h10 pour décoller vers 5H50 direction Peyrolles (le parc à velo ouvre à 6H et ferme à 7H20). Il me faut gonfler mes pneus, installer ma montre GPS, mettre en place mes bidons sur le vélo.

Je réalise le tout juste à temps, j’enfile la combinaison l’eau est annoncé à 18°C, il me reste 5min d’échauffement, je me jette à l’eau et instantanément, de très bonnes sensations se font sentir. C’est donc très confiant que je rentre dans le sas de départ.

Les pros partent à 7H45 bonnets oranges, suivent les femmes à 7H47 bonnets roses, les -40ans 7H57 bonnets bleus, puis les +40ans bonnets blancs et relais bonnets verts à 8H07.

Le départ est fortement mouvementé !! La ligne de départ est pourtant super large !

Les premiers 200m sont compliqués, il faut vraiment faire sa place. Entre ceux qui n’avancent pas devant (1 mouvement de crawl puis 5 mouvements de brasse…) ceux qui poussent au cul et ceux des cotés qui s’écrasent sur moi…

J’imagine bien que c’est pour tout le monde pareil ! Je laisse toujours une main devant mon visage pour éviter de me prendre des coups critiques. Puis à force d’insister et de ne pas me faire bouffer j’arrive à faire ma place. Le cap des 2/3 minutes non agréable est passé ! je n’ai pas trop souffert, je ne suis pas a bout de souffle non plus… maintenant c’est bien plus calme, je « pose » ma nage et ça avance. Toujours un peu de monde mais au moins les contacts ne sont pas permanents.

C’est plutôt agréable, je suis assez content d’être dans l’eau, moi qui appréhendai cette partie ! J’ai vraiment la sensation d’avancer et je double pas mal de concurrents. Le paquet de nageur est toujours compact, cela me permet de rester la tête dans l’eau et de filer droit ! Ni une ni deux je vois de tout près la bouée qui quelques minutes avant me semblai si loin !!!! Un « WOW, LA VACHE !!» sort de ma bouche sous l’eau, je suis très content. On tourne et je sais que la moitié est passée, il va être temps d’accéléré le rythme histoire d’être dans mes temps escomptés. Je commence à voir et doubler des bonnets roses ! Cela me réconforte d’autant plus. Là le peloton est bien éparpillé, et je me retrouve tantôt tout à droite et tantôt tout à gauche… Je nage vraiment pas droit dès que je n’ai plus de repères… (Pas de quelques mètres, je me retrouve vraiment à l’Ouest…). Bref je me remet sur la ligne de course à chaque déviation et essaie de relever la tête plus souvent.

Je sors de l’eau avec l’aide d’un bénévole qui me tend la main, et cours vers la zone de transition. La nage est effectuée en 0:35:58.

J’enlève la combinaison enfile une veste et mon casque et je file aux toilettes… Arf à chaque fois que je suis immergé dans l’eau j’ai systématiquement envi de pipi…. Ces envies qui ne servent à rien mais qui dure une plombe une fois que les vannes sont ouvertes… j’ai l’impression d’y passer plus de deux minutes… super voilà au moins 90secondes de perdues (pas grave je sais bien, mais c’est tellement dur de gagner 90secondes en natation et tellement simple de les perdre en pissant…).

Les chaussures sont déjà clipssées sur le vélo donc d’une transition éclaire qui ne comprend que 200m de sprint, enfiler un casque, le dossard et une veste je m’en sors avec la pause pipi en 7min !!!!! ARFFFF un des plus lent des 1600 participants !!!

Aller je saute sur le vélo et en avant pour 90Km, objectif faire une moyenne de 30km/h. je fais attention de ne pas prendre la roue de celui qui est devant moi. Essaye de trouver un rythme de croisière mais les 10 premiers kilomètres sont un peu en accordéon avec un peu de vent… ça double pas mal, je double un peu, on entend des hélicoptères arriver mais en fait ceux sont des roues lenticulaires ou avec des jantes de plus de 80mm qui déboulent !

Puis le cuissard sèche, la température augmente doucement. Vers le Km 20 je commence à appuyer un peu, a être en meilleur température (sensation d’un peu de chaleur dans le casque). Passage du Km 45 en 1H30, donc impeccable sur ma moyenne, faut juste tenir le rythme. Cela ne me semble pas compliqué, j’attends avec impatience « la difficulté » du parcours… le col de Cengle… Entre le Km 68 et 71 du parcours.

Habitant vers Grenoble, les profils avec dénivelés sont mon terrain de jeu, j’ai beaucoup plus de puissance en monté que sur le plat. Je ne suis pas très à l’aise en descente, mais j’ai fait pas mal de cols (plus de 20 ascensions) ces derniers deux mois et demi.

Et enfin il arrive ! BIM BAM BOUM, c’est parti pour 3km d’ascension debout sur le vélo ! Ici, personne ne me doublera pendant ces 13minutes pour atteindre le sommet. Mais par contre laisser tous ces triathlètes sur la droite, quel plaisir !

Puis grosse redescente sur Aix pour poser le vélo en 2H55min (30.2Km/h de moyenne). Je suis très satisfait de mon temps. Je saute du vélo le confis à un bénévole puis je vais chercher mon sac T2. Me change en moins de 30secondes et grosse envie de pipi… Super… aller un pipi de plus… pendant le soulagement j’entends le speaker annoncer l’arriver du vainqueur qui va passer la ligne. Bref je fini mon affaire et sors de ma transition vélo/cap en 5min.

Le semi marathon se compose de 4 boucles, avec 2 ravitaillements, faire la boucle une fois est assez sympa, la seconde est toujours plaisante et on se dit que la moitié et faite ! je suis dans mes temps, même si un petite douleur au ventre se fait sentir dès que j’allonge un peu la foulé, alors je cours cool sur un rythme de 5min au Km… pour accélérer un peu dans la dernière boucle… c’est un peu pénible à la fin on connaît tous les passages… l’arche, le ravito, rentrer dans le parc, sortir du parc, les ravitos, l’arche, etc…

Je boucle le semi en 1H47 et termine cet half IM en 5h31min28s très satisfait et assez frais.

Laisser un commentaire